Doux matin Lumineuses, et Lumineux!

 

Ce matin, j’avais le goût d’utiliser un des 3 thèmes phare de UNE avec Karine Verpillot : PENSER.

Penser à quoi ?

Il y a quelques jours, j’ai eu 47 ans, j’ai UN an de plus et je suis UNE chanceuse.

Je vis depuis 19 ans au Canada, mais je suis née au mois de décembre, à SENS, dans l’Yonne, en France, et plus précisément en Bourgogne Franche Comté pour les curieux d’histoire et de géographie .

photo – Karine Verpillot

Un mois et un heureux choix de place pour naitre, chargés en vibrations et frémissements multiples, parce que la nature ralentie, on se dépose comme un flocon de neige sur le sol, on ralentit pour prendre le rythme naturel de cette saison (enfin normalement ), et que naitre à SENS, c’est quand même tout un sens, non!?

A ce moment de l’année, même si le réchauffement climatique bouleverse toute la planète.On frissonne encore avec le vent qui rougit nos joues, les chants de Noel qui nous rendent humbles et émues de cette sonorité puissante, rassembleuse et qui parle à notre âme.

On résonne la joie, la festivité au coin du feu, pour apprécier et remercier des moments qui nous allument et qui permettent de se coller un peu plus à la chaleur humaine.

Pourquoi je parle de félicité ?

C’est d’abord un mois qui me parle, qui m’invite à être plus douce et à ralentir malgré le tourbillon et la frénésie de ce mois. Et aussi parce que la joie est présente partout avec les couleurs, les mets, les rassemblements, la chaleur….Et oui, je sais que certains ne verront pas cette période comme cela, pour toutes sortes de raisons. Mais on a toujours le choix et je préfère progresser et vivre dans la joie, que de rester sur des moments moins nourrissants même si cela nous permet assurément de faire avancer, dépendant de comment on l’interprète. Bref, c’est à vous de décider!

Et cette année, j’ai REconnu, j’ai saisis,  que ce mois de naissance était une façon de me remémorer le sens de qui je suis, le sens que je donne à ma vie. (je suis née à Sens quand même, c’est pas pour rien, j’en suis sûre! )

J’ai compris que j’avais choisi décembre, bien avant de *n’Être*,  ce mois-ci n’est pas le fruit du hasard.

Comme j’aime le dire, et il y a sûrement un peu d’ego là dedans j’en conviens et je l’assume! Je suis une hyperactive, une épicurienne gourmande et jouisseuse de vie, de la vie, et de tous les petits ORdinaires que ma vie sème sur mon chemin. Et rien que pour pouvoir le vivre, je suis déjà reconnaissante.Je suis aussi curieuse, avide et voluptueusement assoiffée de connaissances, de partages et de saveurs.

Mais aussi paradoxalement, avec un élan très prononcé pour la solitude, le silence, le *slow living*, le ralentissement et la quiétude sereine de ne rien faire ( oui j’y arrive sans culpabilité aucUNE maintenant ! )

Je suis chanceuse, parce que j’ai intégré cette année, à l’aube de ma fête ou anniversaire selon votre continent, que je suis décembre, et que c’était une ode à ce que je suis dans toute sa contradiction, à la fois en pause tranquille et douce comme la blancheur épurée du flocon de neige qui danse pour illuminer la terre, et en enthousiasme tourbillonnant et coloré rappelant les décorations, la musique, les rires et le crépitement du feu pour réchauffer.

A l’orée de mes 47 jeunesses, je rend hommage aujourd’hui à cette clarté, à cette habilité à comprendre qu’en vieillissant, car oui je vieillis à travers mon physique, mais un physique ou mes rides, mes vergetures, mes poils, sont pleins de sens, de témoignages rappelant mon histoire et mes rires qui sont assez importants, pour les dévoiler sur mon visage! Mais bien au delà du physique, c’est surtout grandir non pas en âge et en chiffre, qui a tout son sens pour moi et qui me transforme le plus. C’est ce qu’on ne voit pas, ce qui travaille et s’ouvrage ( ou s’ouvre-âge) à l’intérieur. Une réalisation d’ORfèvrerie, ou encore une précieuse tapisserie, une pièce de tissu qui se brode et qui se bonifie à travers le temps.

crédit photo - kaduolliveira

crédit photo – kaduolliveira

 

Une oeuvre de toute une vie, je le sais, et qui raconte et vibre comme je l’aspire, avec un sens, un point, une pierre précieuse à la fois, avec délicatesse et conscience, chatoyante et ondoyante, comme de la soie mordorée et scintillante de poussière d’étoiles. Comme un bijou transmetteur de savoir et de vécu. Comme une histoire à raconter et à s’imprégner pour en vibrer toutes les tonalités.

UNE bien belle finalité en soi, et qui définitivement à du sens.

Voilà ma réflexion ce matin, et j’aspire avec une joie enfantine, à ce que cela vous captive, au point de voir que tout a du sens, votre naissance, l’endroit ou vous avez vu le jour, et tous ces petits détails qui vous en apprennent sur vous au fil du temps!

Bonne semaine pleine de sens à tous XOXO

Karine


0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *